Image Comment gérer sa respiration lors d'une course à pied ?

Comment gérer sa respiration lors d'une course à pied ?

Comment gérer sa respiration lors d'une course à pied ?

Effectuer une course à pied requiert l'échauffement adéquat et une bonne condition physique. Mais qu'en est-il de la gestion de la respiration ? La performance lors d'une course à pied ne dépend pas seulement d'une bonne préparation physique mais aussi de la façon de gérer sa respiration.

La gestion de la respiration consiste à harmoniser les gestes techniques avec la respiration. Autrement, on a tendance à vite s'essouffler. Dans cet article, vous verrez les moyens à adopter pour gérer son souffle lors d'une course à pied.

Respirer profondément et consciemment

Les coureurs débutants ont tendance à opter pour la respiration thoracique, c'est-à-dire avec la poitrine. Le comble est que la respiration n'est pas assez profonde et ce n'est que la partie supérieure des poumons qui s'active.

L'air inspiré a alors du mal à rester dans les poumons et il ne sera en conséquence pas renouvelé correctement, ce qui limite le volume d'air inspiré et expiré.

Pour éviter de s'essouffler trop vite, optez pour la respiration profonde ou abdominale.

  • Elle permet d'inspirer l'air jusqu'à la partie basse des poumons pour qu'il y reste plus longtemps.
  • Elle permet également de favoriser l'augmentation d'oxygène absorbé qui garantit plus d'endurance. Vous serez alors beaucoup plus performant en optant pour la respiration abdominale.

Respirer par le nez ou la bouche

L'essoufflement est un signal émis par le corps par rapport au manque d'oxygène, qui se caractérise par une augmentation du rythme cardiaque. Le nez, certes, permet de filtrer l'air qui pénètre dans les poumons.

Il permet également de le réchauffer avant qu'elle n'arrive à l'intérieur du corps. Mais le besoin d'oxygène dans le corps dépend de l'intensité des efforts qu'il effectue. Plus on commence à accélérer, plus le corps demande un maximum d'oxygène.

Or, respirer par le nez ne permet pas d'inspirer le taux d'oxygène nécessaire en cas d'accélération, par rapport à la respiration par la bouche. Le choix de la respiration course à pied dépend donc des efforts fournis.

Pour être performant lors d'une course à pied, il faut savoir alterner la respiration par la bouche et par le nez, selon l'effort et la vitesse que vous adoptez. Pour en savoir plus sur les techniques de respiration, n'hésitez pas à consulter le site d'Iron web.

Adopter le bon rythme

Gérer son souffle lors d'une course à pied s'apprend par l'expérience, car, chaque coureur est différent. Dans ce sens, il est difficile d'imposer à chacun le bon rythme à adopter pour gérer sa respiration.

Le meilleur moyen de trouver le bon rythme est de s'exercer à coordonner les efforts et la respiration. Il est tout de même à exclure de respirer n'importe comment tout en s'efforçant d'augmenter la vitesse. L'effort sera vain, car vous serez rapidement essoufflé ; ce qui vous obligera à ralentir.

Chacun peut donc s'exercer à trouver son rythme afin de trouver le mode respiration le plus confortable possible et améliorer ainsi son endurance. Cette méthode peut être maitrisée à travers le temps avec une bonne dose de motivation. Si vous voulez avoir plus d'information sur l'allure idéale à adopter, rendez-vous sur Iron web.

Autres Sujets